Objectif protection de l'environnement

Nous proposons d’engager une transition écologique vers le développement durable et la sobriété énergétique

  • Économies d’énergie et production d’une énergie propre sur la commune :
    • Suivi des consommations et audit énergétique sur le patrimoine municipal, avec un objectif de réduction par 2 en 10 ans
    • Création d’une installation photovoltaïque sur le territoire communal
    • Installation de bornes de recharge pour les véhicules électriques, etc.
  • Réduction des émissions liées au transport :
    • Généraliser les véhicules communaux électriques ;
    • Sortir du tout-voiture en ville (marche, vélo, transport public gratuit) et avec la métropole (vélo, site de covoiturage, liaison bus plus fréquente entre Saint-Gély et le tram à Occitanie).
  • Développement des cultures locales, végétalisation et gestion écologique des espaces verts :
    • Mise en place d’une agriculture urbaine, de ruchers et de milieux favorables à la faune en collaboration avec les écoles.
  • Réaménagement urbain dans une logique de développement durable :
    • Zone piétonne.
    • Mobilier et éclairage urbain sobres en énergie.
    • Soutien aux écoconstructions.
    • Préservation des zones agricoles et naturelles.
    • ‘Charte verte’ avec les entrepreneurs et artisans.
    • Encouragement à la réduction des emballages.
  • Organisation d’un Festival annuel des sciences de la Terre et du climat à l’échelle de la Communauté de Communes, impliquant dans sa préparation les personnels communaux, le corps éducatif, les jeunes, pour des expositions, animations, conférences, films et expérimentations.

L’eau est une ressource indispensable à la vie qui devrait être considérée comme un bien commun et non un produit commercial. Nous agirons pour la mise en place d’une régie publique de l’eau et la défendrons à la Communauté de Communes. Les premiers m3 d’eau nécessaires à la vie devraient être gratuits.

Vers une transition écologique

 La municipalité peut et doit agir pour apporter des réponses aux urgences environnementales et climatiques actuelles. Des efforts cohérents et urgents sont requis à tous niveaux (individuel, professionnel, communal, national, international…) afin de préserver un monde vivable pour nous et les générations futures.  Nous nous engageons donc pour une commune en transition écologique. Nous impulserons et soutiendrons les actions qui réinventent nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous nourrir, de nous déplacer. Nous mettrons en œuvre un programme transversal d’actions cohérentes pour une plus grande sobriété énergétique. Insufflons ensemble une nouvelle dynamique à l’échelle communale et intercommunale, et engageons des projets pour donner à chacune, chacun, confiance en l’avenir. 

1 – Mobilisation de toutes et tous pour la transition écologique

  • Mise en place d’une commission participative composée de citoyen-ne-s volontaires pour définir des projets ‘Environnement, énergie, mobilité’. Cette commission sera force de proposition notamment dans le cadre d’une nouvelle approche de la démocratie où 10% du budget communal sera soumis à décision participative.

2 – Économiser l’énergie et produire une énergie propre sur la commune

  • Mettre en place un suivi des consommations sur le patrimoine + audit énergétique: diviser par 2 la consommation d’énergie des services municipaux en 10 ans. Rendre obligatoire l’utilisation d’une énergie renouvelable dans toute construction communale et du solaire pour équipements (panneaux affichage, feux de signalisation…)
  • Introduire un critère de performance énergétique dans le cahier des charges des marchés publics.
  • Organiser les manifestations (salons, foires…) en privilégiant une démarche responsable
  • Installer une installation photovoltaïque sur le territoire communal avec des actions prises par les citoyens et gestion en régie municipale
  • Remplacer tous les bâtiments communaux « passoires thermiques » comme les bâtiments préfabriqués (salle de Fontgrande, écoles), équiper le plus grand nombre de bâtiments communaux avec panneaux solaires. Transformer la salle de Fontgrande en un bâtiment modèle à énergie positive, avec un étage ‘espace senior’ et un étage espace ‘assistantes maternelles’.
La salle de Fontgrande, un bâtiment à remplacer…

  • Installer des bornes de recharge pour véhicules électriques (si possible alimentés par panneaux solaires).

3 Favoriser le développement durable

  • Politique de rénovation énergétique ciblée sur les foyers à faible revenu. Créer un référent « conseil énergétique » en mairie. Transformer un quartier en « écoquartier » selon proposition d’un comité de résident-e-s.
  • Accompagnement les entreprises pour réduction empreinte environnementale
  • Aménagement des écoles pour faire face aux vagues de chaleur (isolation, végétalisation, ventilation naturelle, volets roulants…)
  • Incitation à réduire les déchets verts par mise à disposition de broyeurs à végétaux municipaux. Récupération possible du compost par l’usager.
  • Mise en place d’un « Repair Café » avec salle communale mise à disposition 2 fois/an avec stands animés par bénévoles. Restaurer objets + recycler…
  • Limitation du goudron noir au bénéfice de revêtements clairs absorbant moins de chaleur. Limiter l’imperméabilisation par des revêtements absorbants l’eau.

4 – Réduire les émissions liées au transport

  • Auto-partage d’un véhicule électrique pour les habitants (10 euros/ jour)
  • Aménagement d’un parking près du cinéma pour le covoiturage
  • Généralisation de véhicules communaux électriques.
  • En concertation avec la métropole de Montpellier, aménagement d’une voie « propre » pour bus et véhicules électriques le matin entre 7-10h et le soir entre 16-19h sur la 4 voies. Commencer négociations pour liaison fréquente de Saint-Gély jusqu’au tram.

5 – Cultiver local, végétaliser et gérer de façon écologique les espaces verts

  • Mise en place d’une agriculture urbaine en lien avec les écoles (régie agricole pour installer des jeunes en agri-bio et fournir la cantine)
  • Mise en place de ruchers pour améliorer la pollinisation et distribution du miel aux maisons de retraite, de nichoirs à chauve-souris, de sites pour hirondelles (lutter contre moustiques)
  • Plantation d’arbres d’espèces adaptées aux sécheresses croissantes et végétaliser davantage les espaces publics en associant les écoles et la population.
  • Conception et diffusion d’une brochure d’information sur les bonnes pratiques écologiques d’entretien des jardins et informations publiques. Rubrique ‘écologie’ dans journal municipal
  • Fauche des « prairies » notamment dans le Bois de la Vierge qui pourrait être différenciée afin de laisser fleurs et graines pour nourrir insectes et oiseaux pendant le printemps, en ne fauchant par exemple que des sentiers piétons qui permettent de profiter du lieu, la tonte complète n’intervenant que plus tard quand tout est sec (et dangereux au niveau incendie).
  • Collaboration étroite avec les enseignant-e-s pour la mise en place de « jardins scolaires », très pédagogiques pour initier la prochaine génération au respect de la nature.

6 – Manger bon, sain et local dans les cantines

  • Proposer 1 ou 2 repas végétariens par semaine
  • Éviter les gaspillages (choix portions « petite faim » ou « faim de loup »)
  • Intégrer un pourcentage croissant de produits locaux

Cliquez ici pour voir aussi les chapitres détaillés consacrés à des sujets particuliers, à caractère transversal, qui recoupent aussi bien les questions de démocratie, d’écologie ou de solidarité.